AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Temps libre dans un monde différent [PV Hunter]

Aller en bas 
AuteurMessage
Mackenzie Hendersen*

Mackenzie Hendersen*

Nombre de messages : 36
Age : 30
Age du perso : 21 ans
A Eden depuis : 1 semaine
Humeur : Froide
Date d'inscription : 19/12/2008

LOG BOOK
About Love:
RELATIONSHIP:
Esprit de combativité:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Temps libre dans un monde différent [PV Hunter]   Dim 21 Déc - 13:34

    Première semaine … A Eden tout était bien différent de ce qu’elle connaissait. Une autre vie, une autre communauté, tous s’appréciait ou presque. Tout du moins, ils faisaient en sorte de vivre ensemble dans une entente cordiale qu’avait du mal à supporter Mackenzie. Il fallait dire que les sourire et les « bonjour ça va ? » Ce n’était pas pour la demoiselle. Elle se devait de faire bonne figure afin de n’éveiller aucuns soupçons sur sa personne mais ressembler à un mouton parmi tant d’autres n’était pas sa manière de fonctionner. Sans oublier que la vie n’était plus celle qu’elle était. La gentillesse n’existait pratiquement plus en ce monde décadent car les plus faibles se faisaient manger par les plus forts sans offre de rémission. Cette vie, Mac l’avait choisi en préférant les renégats au groupe des habitants de l’Eden. Son cœur aussi dur que la pierre ne frémissait plus devant une âme égarée. Ce monde ne méritait plus d’exister, son but ? Conduire Eden à sa perte… La demoiselle ne cherchait pas à connaître leur point de vue de peur qu’ils n’essaient d’embrouiller ses sens et ralentir sa course vers sa mission. Cela restait tout de même simple, une fois par semaine, elle retrouvait son contact pour lui donner les informations qu’elle recueillait à leur insu. Pour sortir de cette forteresse, il n’existait que peu de passage, demain elle prendrait la valeur la plus sure pour sortir vers l’extérieur. Pour l’heure, la jeune femme se contentait de vagabonder dans les ruelles désertes de la ville sans but précis.

    Le temps ne laissait apparaître aucun rayon de soleil, se contentant de les masquer par d’épais nuages grisaillant et laissant le vent se charger de frigorifier les êtres qui s’aventureraient à l’extérieur. Comme si cela allait freiner sa démarche. Une plante à besoin d’air pur pour grandir, la liberté n’avait pas de prix à ses yeux. Armée d’un manteau de cuir bleu nuit, d’un pantalon noir et d’un pull de la même couleur, il pourrait bien pleuvoir, grêler ou neiger, cela lui importait peu. Seule, elle se sentait apaisée, sans aucune contrainte venant se greffer à sa peau. Le monde civilisé dans lequel elle était entrée, la rendait malade, non pas à cause de leur mode de fonctionnement, leur bonne humeur mais elle devait bien reconnaître que ce membre de la relève qui l’avait propulsé contre un mur, l’avait bien secoué. Certes, elle se trouvait sur son chemin, quoiqu’il aurait pu faire un détour au lieu de lui foncer dessus comme un bulldozer… mais il vint l’aider à se relever sans prononcer un mot avant de reprendre sa route. Ce geste, Mac ne le comprenait pas. Plus, elle ne savait plus où elle en était, quel camp avait raison ? Quelles étaient les raisons qui l’avaient poussé à s’enrôler dans le camp des renégats ? A force d’observer, elle n’avait pas encore vu le moindre signe de manipulation psychique. Les habitants d’Eden s’entraidaient comme ils le pouvaient. Ils essayaient de survivre ensemble, ce qui n’était pas le cas des renégats. Chacun vivait pour une seule raison, survivre. Survivre même entre eux. La confiance était un luxe que Mac ne pouvait se permettre. Au moindre signe de faiblesse, elle perdrait la vie. Cette vie remplie de stress, de mensonges et de violence était son quotidien. Cela n’avait aucun sens à ses yeux, pourquoi survivre dans un monde pourris jusqu’à la moelle ? Pourquoi tuer es innocents sans le moindre remord ? Les ressources s’épuisaient à vu d’œil mais vivre seul sur une planète cela n’apporterait rien. Alors que faire ? Autant de questions qui vagabondaient dans son esprit sans en trouver la réponse. Une espèce de torture psychologique après un simple geste désintéressé.

    Le quotidien de la demoiselle était on ne peut plus monotone. Cela se résumé à dormir, manger, s’entraîner en faisant semblant d’être mauvaise au combat pour n’éveiller aucuns soupçons à son sujet, faire la cuisine par roulement afin d’aider les habitants d’Eden et participer aux tâches communes. Ici, elle n’était rien de plus qu’une fourmi parmi tant d’autres mais ce statut lui suffisait. Il lui permettait de recueillir des informations précieuses. Rare étaient ses moments de solitudes mais elle les appréciait à juste titre. Mac respira avant d’observer si aucun individu se trouvait dans la même ruelle qu’elle avant de s’appuyer le long d’un mur, affichant un visage froid, dénué de toute émotion, fidèle à sa vraie nature. Le regard dans le vide, elle faisait le vide dans esprit… Ce calme ne fut que de courte de durée. Des bruits de pas se firent entendre, résonnant entre les murs, et faisant vibrer les petites flaques d’eau sur le sol. Peut être une ronde ? ou une traque ? ou bien encore quelqu’un à la recherche d’un peu de solitude. Instinctivement, la brunette se plaça derrière un pilier, observant d’un œil attentif l’individu qui s’était aventuré dans ce coin désert de la ville. Plus l’ombre se rapprochait et plus les détails à son sujet étaient dévoilés. A un moment donné, lorsqu’il fut assez près, elle reconnut ce visage, celui qu’elle avait rencontré de manière assez brutale. Elle ne connaissait pas son prénom n’ayant pas cherché à le connaître non plus. A l’aide de gestes lent, elle se déplaça lentement pour bien être cachée sans le moindre bruit, tel un chat… ce qu’elle n’avait pas prévu ? Une petite pièce métallique qui se déplaça également, roulant jusqu’à un rouleau en béton, qui résonna face à cette effraction. Visiblement, sa dissimulation n’avait été que de courte durée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter Williams

Hunter Williams

Nombre de messages : 49
Age : 31
Age du perso : 25 ans
A Eden depuis : 1 an
Humeur : Pas vraiment bonne en ce moment
Date d'inscription : 29/11/2008

LOG BOOK
About Love:
RELATIONSHIP:
Esprit de combativité:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Temps libre dans un monde différent [PV Hunter]   Dim 21 Déc - 19:07

Une journée de plus pour Hunter, réglait comme une horloge, ses journées étaient d'une précision, et d'une routine légèrement effrayante, lever 5h, alors que la plupart des citoyens dormait encore, puis bref petit déjeuner avec quelques provisions durement trouvé en ces temps de pénurie, après entrainement jusqu'à 7h30 ou il allait au quartiers généraux pour prendre ses instructions de la journée, biensur il ne les suivait pas à la lettre, son but ultime, dans l'esprit robotisé de cet homme en ces temps d'après attaque, détruire tout ce qui pouvait être symbole de ces renégats, il sortait donc d'Eden, malgré les instructions, et n'hésitait pas à s'aventurer sur leur territoire à eux. Froid, hautain, distant, il n'avait qu'un mot à l'esprit, la loyauté. Brave petit soldat, élevé dans cet esprit là, les liens sont une faiblesse en tant de guerre, et on se doit d'être fort quand on est dans la position d'Hunter, une allure qui faisait peur à pas mal de gens, surtout que le jeune homme avait tendance à une double personnalité avant mais que depuis l'affront qu'ils avaient subi, elle avait eu tendance à disparaitre sans demander son reste. Il n;'avait presque plus rien d'humain, dans sa façon d'agir et de faire, il était juste une arme efficace, et pourtant malgré tout cela Hunter avait toujours au fond de lui, le gout amer d'une vie qui aurait pu être normale si il n'avait pas été conditionné toute son enfance à agir et se comporter ainsi par un père despotique qui ne supportait pas que son fils n'eut pas pu être son digne héritier.

Quand il avait rejoint Eden, une seconde chance s'offrait à lui, mais les vieilles habitudes ont la peau tenace, et il n'arrivait pas à les faire partir, arborant une personnalité à la limite de la schizophrénie à certains moment. Mais maintenant, il ne semblait même plus apte à laisser ressortir sa nature bienveillante et condescendante, comme quand il avait sauvé Nashe, même d'elle, il se méfiait à présent, il l'avait surprise de manière à lui faire émettre quelques doutes, et il avait repris ses distances, comme avant, l'ayant déjà envoyé promener pour ne pas qu'elle s'accroches à lui, il ne voulait pas être l'espoir de quelqu'un et encore moins celui d'une traitre potentielle, il était devenu taciturne, et seuls quelques amis arrivaient encore à lui faire décrocher un mot de temps à autre, il n'en voyait pas l'utilité de toute manière, il errait à présent dans les rues d'Eden, en quête de quelquechose à poursuivre, à détruire, quelquechose qui l'aiderait à se sentir utile, son regard sombre perçant la lumière diffuse de ce jour sombre, comme le présage de ce qu'il était censé advenir de leur vie, si Quentin renversait définitivement Nicholas. Le chef de la citadelle avait perdu de sa superbe, et doutait lui aussi à présent, mais Hunter ne voulait pas renoncer à l'espoir si jamais il retrouvait un jour ces deux jeunes soeurs, il voulait être sure qu'elles soient à l'abri. D'un pas déterminé, sa machoire légèrement contracté par la détermination qui lui était propre, il guettait la moindre présence se situant dans les rues, se figeant au moindre signe de présence, comme lorsqu'il arriva dans cette ruelle, encore plus assombri par l'ombre de ces vieux immeubles, qui tombait en ruine, souffrant d'un manque d'entretien évident, un bruit furtif, puis le métal cognant, il scruta les horizons, déterminant qui avait pu se dissimuler, un comportement quelque peu étrange pour un simple et honnête citoyen qui n'avait rien à se reprocher, Hunter était indubitablement d'humeur méfiante, en ces temps, cela était plus que jamais nécessaire. Il aperçu alors une silhouette, furtive, protéger par un pilier, il ne broncha pas et ses pas obliquèrent dans cette direction, pour faire face à la personne.

Son regard ne tressaillit pas un seul instant, en découvrant une jeune femme, une brunette, qu'il mit un léger temps à reconnaitre, il n'aurait pas hésité à lui faire la peau, même si il s'agissait d'une fille, si sa mission l'avait exigé, mais il le savait cette jeune femme était officiellement une des leurs, il avait agrippé son bras, et le ton dur voir perçant se fit entendre " Tu me sembles bien méfiante." Ce n'était pas vraiment une question, son comportement l'intriguait à plus d'un titre, et de toute manière, son instinct lui disait que quelquechose clochait, le ciel alors gris, s'ouvrit pour laisser s'échapper les gouttes d'une fine pluie à ce moment précis, mais le jeune homme ne bougea pas d'un milimètre, la scrutant toujours avec une féroce détermination, tandis que l'eau ruisselait à présent le long de leur visage. Il finit par la relacher, il devait faire son devoir, certes, mais jusqu'à preuve, il ne pouvait pas occir n'importe qui, juste sous prétexte que son instinct, lui indiquait que quelquechose clochait. Il détourna les yeux, un instant sur les rues désertes avant de reporter le regard sur les rues, sa voix rauque retentit de nouveau " Tu ne devrais pas trainer seul dans les rues, on ne sait jamais sur qui on peut tomber." Une mise en garde, son devoir, il ne voulait pas s'intéresser à quiconque, il voulait gardé le moindre lien loin de lui, et pour cela, il devait paraitre, ce qu'il était devenu, un être dénué de tous sentiments et de toutes compassions, enfin ce qu'il aimait à faire croire, parce qu'il savait que lorsqu'il avait bousculé la jeune femme, quelques jours auparavant, il avait beau être sur un travail, il n'avait pu se résoudre à partir sans s'excuser et l'aider à se relever, comme quoi le jeune Hunter était encore quelque peu présent au fond de lui même, si il faisait son maximum pour le repousser le plus possible, il poussa un léger soupir, il ne voyait pas quoi faire ou quoi dire qui aurait pu être un semblant de menace, il était intrigué par cette brunette qui couvrait derrière un regard clair, quelquechose d'ombrageux et d'indéfinissable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mackenzie Hendersen*

Mackenzie Hendersen*

Nombre de messages : 36
Age : 30
Age du perso : 21 ans
A Eden depuis : 1 semaine
Humeur : Froide
Date d'inscription : 19/12/2008

LOG BOOK
About Love:
RELATIONSHIP:
Esprit de combativité:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Temps libre dans un monde différent [PV Hunter]   Mar 23 Déc - 19:27

    Les bruits de pas s’approchèrent dangereusement de sa position. En tant normale, elle se serait arrangée pour piéger le membre de la relève avant de le mettre KO, mais sa mission l’en empêchait. Difficile qualifiait sa situation. Mac se devait de faire bonne figure à Eden changeant totalement de personnalité. Par moment, cela lui pesait pourtant sa venue ne datait que d’une simple semaine. Il lui fallait rester sur ses gardes constamment, en zone ennemie, toute erreur pourrait s’avérer néfaste pour sa santé voir sa vie. Lorsqu’il s’approcha de d’elle totalement inexpressif, elle resta sereine. Dans une telle situation, cela ne servait à rien de paniquer surtout que Mac n’avait rien à se reprocher, à part peut être, s’être cacher afin de rester seule dans une rue. Mais quand il prit son bras un peut brusquement, son regard changea. Ce n’était pas la peine d’envenimer la situation plus que de nécessaire. Une grimace apparut sur son visage lisse marquant son mécontentement mais rapidement, il la lâcha puisqu’il n’avait rien contre elle. Ah .. Les membres de la relève ne sont pas prit au hasard dans la population.

    « Je ne suis dans votre clan que depuis quelques jours. C’est très loin d’être simple. Dehors c’était la jungle, et dans la jungle on se méfie de tout le monde et surtout on se cache lorsque quelqu’un se rapproche. Ce n’est pas simple d’échapper à ses réflexes. Je ne sais pas encore si je peux vous faire confiance ».

    La pluie venait de découvrir son visage, se versant sur les deux jeunes gens se trouvant dans la ruelle déserte. Les murs de la ville avaient perdu de leur éclat, ne laissant apparaître que de vieilles bâtissent marqués par les années déroulées.

    Aucune peur ne marquait son visage. Les habitants en étaient dénués, totalement blasés par la dure réalité de leur vie actuelle. Ils se contentaient simplement de vivre comme ils le pouvaient encore. Mac, elle, se posaient plusieurs questions au sujet de son vis-à-vis. Celui ci semblait solitaire, sur, intransigeant et pourtant, malgré cette froideur apparente, un élément intrigué la jeune fille. Son profil conviendrait parfaitement à un membre des renégats, quelque chose ou bien quelqu’un devait le garder sur le droit chemin. Peut être que si Mac avait eu un soutient également, elle n’aurait jamais commis un meurtre de toute son existence. Le premier meurtre l’avait conduite à une descente aux enfers sans billet de retour. Elle n’en oubliait pas pour autant le geste qu’il avait eu envers elle à son arrivée à Eden. Dans son souvenir c’était comme si cela s’était passé hier. Des flashs d’images insensées envahissaient ses pensées jusqu’à en troubler la nature même de son être. Etait-elle réellement ce démon à la chevelure brune ou restait-il un peu de cet ange blond ? Pour l’heure, Mac se contenta de faire un pas sur le côté afin de prendre un peu de distance avec Hunter. Ce n’était qu’une mesure préventive, une proie trop proche reste vulnérable, un peu plus loin, il lui restait des possibilités pour fuir loin de cet endroit aux mœurs étranges. Mais … et si elle y trouvait les réponses à ses questions. Si tout ce que Quentin avait pu lui dire était faux … et si sa vie pouvait reprendre un sens, alors que ferait-elle. Ses poings se serrèrent mais son regard semblait hypnotisé par celui de l’homme en face d’elle. Non pas qu’elle ait le coup de foudre ! Il lui fallait conserver ses ennemis a porté de vue afin d’anticiper leurs gestes. Peut être aurait-elle dût réfréner ses questions, mais il lui fallait des réponses, des informations concrètes pour elle et sa mission. La tâche s’avérait difficile en face d’un homme qui ne semblait pas avoir la parole facile.


    « J’aime la solitude, me retrouver dans un coin pour réfléchir. Il est difficile de refaire face à la civilisation après tant d’années sans êtres humains à mes côtés… » Sans la moindre émotion, elle ajouta ensuite « Je ne fais confiance à aucun d’entre vous mais à l’extérieur, les renégats sont bien plus terrifiants. Eden c’est le symbole du renouveau, d’une autre vie, d’un monde meilleur. Si ce monde peut exister alors j’aimerais en faire partie … mais pour le moment ce n’est qu’un doux rêve »

    Ses pieds glissèrent de quelques pas supplémentaires en arrière, avant regarder ce qui pourrait lui être utile à proximité. Pas l’ombre d’un débris de grande taille. Un renégat trouvé ici n’y trouverait pas son compte. « Pourrais-tu me dire ce que tu penses d’Eden ? Tu en fais partie depuis plus longtemps que moi. Est-ce qu’un monde meilleur peut réellement se construire même avec les pauvres êtres humains qui restent ? » Le regarde de Mac restait totalement inexpressif. Difficile de lire ses pensées lorsqu’elle ne laisse rien paraître sur son visage. Afin de prendre l’eau plus que de nécessaire, elle se déplaça légèrement en dessous d’un mur délabré, couvrant encore par endroit. Cela lui éviterait une pneumonie, les médicaments se faisaient rares et pour cause, plus aucune industrie pharmaceutique ne tournait. Il restait les pharmacies mais celles-ci regorgeaient de médicaments périmés. « Je ne représente pas un danger. Je suis simplement inutile pour le moment à votre communauté et ne sais pas comment faire pour y remédier. Ce n’est pas plus compliqué que cela. Mais vous que faites-vous dans cet endroit désert ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter Williams

Hunter Williams

Nombre de messages : 49
Age : 31
Age du perso : 25 ans
A Eden depuis : 1 an
Humeur : Pas vraiment bonne en ce moment
Date d'inscription : 29/11/2008

LOG BOOK
About Love:
RELATIONSHIP:
Esprit de combativité:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Temps libre dans un monde différent [PV Hunter]   Ven 26 Déc - 17:00

Ne faire confiance à personne ? Il pouvait aisément comprendre ce sentiment, maintenant plus que jamais, Hunter n'était pas dupe sur les intentions des renégats, et savait que si ils avaient attaqués la citadelle, c'était bien un moyen d'engendrer le doute dans les esprits de chacun, mais même si il se savait, il était devenu encore moins confiant vis à vis de qui il pouvait rencontrer, la machine de guerre qui sommeillait toujours en lui, était aujourd'hui plus que jamais réveillé, et veiller au grain, et il posa sur elle un regard méfiant et emprunt d'un certain doute, mais se contenta d'un hochement de tête affirmatif, totalement mécanique, et dépourvu du moindre sentiment, un mécanisme bien rôdée qu'il pratiquait depuis des années, il jeta un regard aux alentours avant de reposer son regard sombre sur la jeune femme, il ne savait même pas pourquoi il s'arrêtait sur son cas, il aurait du juste faire son boulot, et disparaitre, se renseigner sur son identité, et une fois renseigné, reprendre son tour de garde, il n'avait pas de perdre en conversation d'usage banale, mais pourtant son instinct l'interpellait fortement du plus profond de son air.

Il l'écouta alors qu'elle reprenait la parole, lui disant le but de son attitude, il ne pouvait la blamer, lui même n'était pas du genre civilisé, même si il était arrivé à Eden depuis plus d'un an, et maintenant même de ceux qu'il pouvait considéré avant comme des amis, en quelquesorte, des gens qui étaient attaché à lui d'une certaine façon, il se méfiait, et était à l'affut.

Son père lui avait enseigné qu'en temps de guerre, il ne devait avoir aucune place pour le doute ou pour le sentiment, il devait faire son devoir, ne pas poser de questions, juste suivre les ordres même si on était pas d'accord avec ceux ci, si ils étaient donnés, c'était toujours avec une raison valable, il devait être un soldat parfait car rien d'autre ne comptait plus que tout cela.

Il afficha un sourire ironique sur ses lèvres quand elle parla alors de monde meilleur, d'espoir, il n'y croyait plus une seule seconde, leur vie était devenu un chaos permanent et la question était juste de survivre et rien de plus, il avait voulu y croire pour ses deux petites soeurs, mais quand ses dernières avaient disparu de son radar, il avait tout de même continuer son chemin vers cette citée aux idées prometteuses, mais sans vraiment y croire. Pourtant il s'était investi car il l'avait désiré ce monde meilleure pour le jour ou il retrouverait ses deux petites soeurs, mais après la dernière offensive, quelquechose s'était irrémédiablement fendu dans son âme, peut être la notion même d'espoir. La jeune femme dégageait une telle froideur qui contrastait tellement avec des propos un peu trop optimiste à son gout, que le décalage, en était indubitablement exquis pour le roi du sarcasme qu'il était, on le traitait de fou, de schizophrène, parce qu'il avait deux visages bien distincts mais la jeune femme semblait partagé ce trait avec lui. " Ne faire confiance à personne, voilà, une idée ingénieuse." dit il d'un ton implacable presque froid avant de rajouter, avec un demi sourire en coin, qui reflétait tout le cynisme de sa personnalité " Mais ce monde meilleur n'y m'est pas trop d'espoir, survivre est la seule chose essentielle dans ce monde." Il eut de nouveau les traits du visage fermé, et ses yeux étaient devenu encore plus dur " Personne ne pourra nous offrir un monde meilleur tant que certains ne pourront que s'amuser à détruire les autres par simple gout du jeu." Il faisait bien évidemment référence aux renégats qui prenait apparemment malin plaisir, à leur enlever ce droit au rêve qu'ils étaient tous en droit d'avoir, même lui quelquepart. Il ne montrait rien, jamais l'ombre d'une émotion, et cela lui avait couté de nombreux efforts, mais ils voyaient ces visages peinés, fatigués qui se trainait dans Eden, et pourtant pas un seul ne se désolidariser de leur objectif commun.

Puis elle l'interrogea, quelques questions qui semblait un tourbillon dans son esprit déjà confus, pourquoi Eden ? La question était là, mais il savait que sa réponse n'avait rien de bien héroique en soit, au contraire, elle était simple et sans divigation philosophique sur une future utopie " Peut être que cette poignée d'humain te semble bien faible, mais ils ont une force morale incroyable, ils se remettent à peine d'une attaque qui leur à couté la vie de gens qu'ils aimaient plus que tout par des batards sans morale, et pourtant ils accueillent d'autres gens comme toi, avec un sourire et une abnégation totale, alors peut être qu'il ne faut pas chercher un monde parfait ou idéale, peut être que ce que l'on offre ici à l'heure actuelle, et déjà mieux que partout ailleurs. Notre chef ne se plait pas à contrer les plans de l'ennemi à coup de vie humaine inutile, il n'est pas parfait, mais il n'hésites pas à se salir le main et à rechigner à nous envoyer au bucher. Voilà ce que je penses d'Eden, ils ont une conscience et c'est ce qui m'importe" Il sortit alors une cigarette de sa poche et la glissa entre ses lèvres, l'abritant de la pluie, en la tenant au creux de sa paume.

" Tu peux te montrer utile de plusieurs manières, de la manière qui te conviendra le mieux, tu y gagneras peut être ta rédemption." dit il en la fixant de son regard sombre avant de détourner le sien sur la ruelle sombre, les gouttes ruisselants sur son visage, semblant nettoyer tout ce poids qui se trouvait sur ses épaules " La rédemption n'est pas toujours de la manière dont on l'attends, mais dans ce monde, je supposes que c'est tuer ou être tuer, il faut envisager les choses sous une optique différentes, du monde idéal de ton enfance." Pourquoi lui racontait il tout cela, il ne le savait même pas, il finit par se reconcentrer cependant, et fixa de nouveau les yeux sur elle. " Je veux dire fais ce que tu peux, un rien est utile ici. Mais surtout ne baisses jamais ta défense, c'est trop dangereux." dit il avec la froideur habituel du jeune homme " La pitié n'est plus un terme approprié dans ce bas monde, et le loup peut souvent revetir la peau d'une jolie brebis." L'accusait il sournoisement, peut être, ou faisait il référence à la fragile Nasha qui se révélait de plus en plus être une des leurs, mais qu'il refusait d'admettre cette vérité. " Mais, ne te fais pas trop de souci, tu ne feras jamais le grand méchant loup en personne, lui, il est pas du genre à se sacrifier pour ses brebis égarés, mais plutôt à s'en servir, et ses moutons sont trop bêtes pour s'en rendre compte."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Temps libre dans un monde différent [PV Hunter]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Temps libre dans un monde différent [PV Hunter]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» reveil différent un jour
» L'ombre mortelle s'abat dans le monde matériel
» Dans mon monde à moi, il n’y a que des poneys, ils mangent des arcs-en-ciel, et ils font des cacas papillons
» Bienvenue dans le monde merveilleux des noeuds
» ‘‘ Celui qui n'a pas Noël dans le coeur ne… ’’ (hot & END)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eden, a new beginning II :: • Memories • :: Archives du forum :: Archives des topics-
Sauter vers: